Les jardins et la maison Chénier-Sauvé

*** Notez que le site des jardins et de la maison Chénier-Sauvé ne sera pas accessible pour l'année 2017, dû à d'important travaux qui s'y dérouleront. *** 

83, rue Chénier

Historique

Construite en 1890.

En 1756, le seigneur Eustache Lambert-Dumont concède un vaste lot au croisement des rivières des Mille-Îles et du Chêne à un dénommé Pierre Paradis. Le terrain est par la suite divisé en plus petites parcelles. Deux d'entre elles sont achetées au XIXe siècle par un notaire de Saint-Eustache, Pierre-Rémy Gagnier. En 1820, le docteur Jacques Labrie ouvre les portes d'une école pour filles sur la propriété que son épouse, Marie-Marguerite Gagnier, a héritée de son père. Labrie en est l'instituteur principal; sa propre fille, Zéphyrine, y étudie. On y donne des cours de français, d'anglais, de mathématiques, de géographie et d'histoire. L'institution jouit, jusqu'à sa fermeture en 1828, d'une excellente réputation.

En 1837, l'ancienne école, qui appartient alors au gendre de Labrie, Jean-Olivier Chénier, est incendiée par les troupes britanniques. Georges Lauzon, entrepreneur et maire de Saint-Eustache, achète le terrain en 1889 et fait construire la maison actuelle l'année suivante. En 1923, Arthur Sauvé se porte acquéreur de la maison et du terrain. Son fils Paul Sauvé les rachète en 1944.

Né en 1907, Paul Sauvé devient député du comté de Deux-Montagnes pour le parti conservateur du Québec en 1930. Il est élu sous la bannière de l'Union nationale en 1936. Il s'enrôle dans l'armée de réserve comme lieutenant en 1931. Il est mobilisé lors de l'entrée en guerre du Canada en 1939. Il quitte le Canada pour l'Europe en 1943 avec les Fusilliers du Mont-Royal. Le 6 juin 1944, il prend part au déparquement de Normandie. À son retour, il devient ministre dans le cabinet de Maurice Duplessis. Il remplace ce dernier comme premier ministre du Québec et chef de l'Union nationale en 1959. Quelques mois plus tard, au mois de janvier 1960, il meurt à Saint-Eustache.

En 1970, le futur député du Parti québécois Pierre de Bellefeuille achète le terrain et la maison. Son épouse, Thérèse Romer, grande passionnée d'horticulture, est responsable de la création des jardins de la maison Chénier-Sauvé. On y retrouve plus de 300 espèces végétales, dont plusieurs espèces indigènes. Les jardins sont aussi complètement biologiques. Un système hydraulique inventé par Romer et s'approvisionnant dans la rivière du Chêne permet d'irriguer les jardins.

La Ville de Saint-Eustache fait l'acquisition de la maison en 2006. Elle abrite aujourd'hui divers organismes communautaires et culturels. En tout, l'emplacement de la maison Chénier-Sauvé aura été la propriété de cinq députés: Jacques Labrie, William-Henry Scott, Arthur et Paul Sauvé ainsi que Pierre de Bellefeuille.

Coordonnées

Jardins et Maison Chénier-Sauvé

83, rue Chénier

Saint-Eustache, Québec

J7R 1W9

Renseignements (visites):

Téléphone:  450 974-5170